La semaine Sainte

Publié le par Estelle et Marina

                                                          

La semaine sainte Les confréries rattachées à une église ou à une paroisse détiennent chacune des statues à l’image de la Vierge, du Christ et des apôtres. La semaine sainte commence le dimanche des Rameaux. Ensuite, vient la période de deuil durant laquelle les somptueux ornements des églises disparaissent sous des voiles noirs. A Séville, un tonnerre de ferveur emplit la cathédrale le mercredi suivant, lorsque l’on retire les voiles ; la même explosion de joie retentit le samedi, juste avant que les fidèles se rassemblent pour entonner le Gloria et que toutes les cloches de la ville se mettent à carillonner. A Cordoue, l’après-midi du Vendredi saint, la messe célébrée dans la Mezquita revêt un caractère grandiose grâce aux chœurs et à l’orchestre symphonique qui l’accompagnent. A Grenade, les femmes s’habillent de noir et, la tête couverte d’une mantille, suivent les processions en égrenant leur chapelet. Les pasos représentent les étapes de la Passion du Christ ; les statues polychromes évoquent ainsi diverses scènes, de la Cène à la descente de la croix et la douleur de la Vierge, représentée par les larmes de cristal qui perlent de ses yeux. Presque partout en Espagne, la fin de la Semaine sainte annonce l’ouverture de la saison des corridas. Les confréries : groupe de personnes lié à une église. Gloria :des chants. Les pasos :plates formes richement ornées de sculptures, de draperies et de fleurs.

Publié dans Fêtes et traditions

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article